Exposition Paysages au Puzzle, Thionville

Imgage ci-dessus : Paraciels, 2009 / 2020

Du 24 Sept. 2020 au 07 Nov. 2020

PAYSAGES
Une co-production Puzzle & Centre Jacques Brel
Du 24 septembre au 7 novembre 2020

L’Homme face à la Nature, entretient un lien ambigu entre volonté de contrôle, d’éloignement, mais aussi un besoin de ressourcement et de connexion. La Nature devient paysage par le regard que portent les historiens, les agriculteurs, les urbanistes, les artistes… Dans l’Art, la diversité des approches induit une variété de définitions. Qu’il soit réaliste ou imaginaire, le paysage est comme un territoire mental d’espérance, un appel à la contemplation et à la prise de recul sur notre rapport à l’environnement.
L’exposition propose un point de vue partant des maîtres de l’estampe de paysage, en passant par les plasticiens jusqu’aux artistes numériques.

Avec : Jérémie Bellot – Hicham Berrada – Thibault Brunet – François Génot
Hiroshige « Collection Georges Leskowicz » – Olivier Masmonteil – Collectif Onformative
Nicolas Tourte – Noël Varoqui – Kris Verdonck

Du mardi au samedi et dimanche 4 octobre – 14h à 18h
Salle blanche, salle noire, bulle du forum, caverne, espace Weisbuch
Visites découverte les matins sur RDV – 03 82 56 12 43
Entrée libre

Installation de Délice, œuvre dans l’espace public

delice

Installation de Délice, œuvre dans l’espace public …
Délice 2020, Acier corten Dimensions : ø 200 cm / 100 cm
Installation promenade Maurice Chevalier / Chevilly Larue.Nicolas Tourte, lauréat de l’appel à projet « l’empreinte écologique de l’art »

Lupanar, 2015

nicolas_tourte_lupanar_v3_2018_by_duby64

Installation vidéo
Structure bois et projections vidéo
Dimensions variables

Production : Station Mir / Interstice
Vue de l’exposition Medio Acqua en octobre 2018 à la base sous-marine de Bordeaux
Photo : duby64

Botidea aquafolium, 2017

nicolas_tourte_botidea_aquafolium

Vidéo 1080p
Production : Château d’Hardelot

Coriolis Infinitus, 2019 / Sérigraphie 44 exemplaire

nicolas_tourte_coriolis_infinitus_2020Coriolis Infinitus, l’œil du Tibre, 2019
Édition La Belle Époque [arts contemporains]
50 x 50 cm
Papier Fabriano Rosaspina 220g
44 exemplaires
100,00 €

Au nord du futur, 2019

Installation vidéo
Dimensions : 400 /180 /60 cm
Bois et acier, projection vidéo, son

Production : Station Mir / Interstice
Vue de l’exposition Au nord du futur en mai 2019 au 102 ter, Caen, lors du festival Interstice #14
Design sonore :  Olivier Classe

Infundibulum 2020

nicolas_tourte_infinidibilum_2020_maison_des_arts_rosa_bonheur

Bois et matériaux divers, projection vidéo
Dimensions : 250 / 360 / 400 cm

Vue de l’exposition Métamorphose du quotidien, Maison de Arts Rosa Bonheur, Chevilly-Larue

Métamorphose du quotidien, Maison des arts Rosa Bonheur


Infundibulum, 2020

Matériaux divers & projection vidéo
Dimensions 360 cm / 250 cm / 400 cm

Exposition visible du 6 mars au 11 avril 2020
Maison des arts plastiques Rosa Bonheur
34 rue Henri Cretté, 94550 Chevilly-Larue

Avec : Nicolas Tourte – Julie Legrand – Laurence Nicola – Marie Denis – Hélène Muheim – Eudes Menichetti – Angèle Guerre
– Eloise Van der Heyden – Katia Bourdarel – Laurent Debraux – Laurent Pernot – Laure Tixier – Carolein Smit – Amandine Gollé – Lionel Sabatté – Laurence Annie Gossart – Luc Doerflinger – Yves Helbert – Maylis Turtaut.

Vernissage 6 mars 2020 de 18:30 à 21:30

Commissariat : Pauline Lisowski, en collaboration avec Fabienne Leloup.

Ellipses, 2019 > Videoformes 2020

nicolas_tourte_ellipse_videoformes_en_cours

Paradigma

Nicolas Tourte est un bricoleur de rêve qui mélange sculpture et vidéo. Un travail protéiforme qui explore à sa manière le merveilleux du réel, le fantasme des forces naturelles. Rapport à la nature qui joue, à mon sens,  de notre impossibilité à nous sentir en  symbiose avec elle. Ici elle est clairement intouchable pour l’humain qui reste derrière la vitre de sa culture et qui la regarde avec distance. Par habitude l’homme contemple le réel et la nature, entre solitude et plénitude. C’est par le truchement technique et la ré-interprétation de ces sensations « naturelles » que Nicolas Tourte invente des structures sensibles; Jouant à la fois de la simplicité formelle et de la complexité aléatoire des forces physiques telles que les nuages,  les ciels, la pluie, les rivières. Les flux hydrométriques se lient superbement aux flux vidéo tout en étant  confinés dans des structures sobres et fermées. L’exposition PARADIGMA se construit autour de la pièce Au nord du futur (2019), qui joue de l’eau, du bois et de sons qui résonnent de la pièce elle-même.

David Ritzinger, 2019.

(Texte écrit pour l’exposition Paradigma en septembre 2019 à La Belle Époque [Arts contemporains])